« – Bonjour, elle est belle votre caméra, elle n’a pas d’écran ?

– Non, c’est un argentique, un appareil à pellicule quoi, comme avant…

– Ah… Et vous trouvez encore du film ?  »

Et bien, oui !

Je m’étonne toujours de constater à quel point la photo argentique a disparu du paysage, alors qu’il n’y a pas si longtemps, le numérique était encore très marginal (j’ai 30 ans, et j’ai vécu la naissance du numérique avec des capteurs de moins de 1 million de pixels…). L’idée est répandue, même chez certains vendeurs photo, qu’il n’existe plus de pellicules sur le marché !

Or c’est tout à fait faux. Il y a certes de nombreux films qui ont disparu, mais maintenant que le marché a touché le fond, il se stabilise. Les grandes marques de film (Ilford, Kodak, Fujifilm…) fabriquent et distribuent encore leurs classiques. Mieux, la production s’adapte à un marché devenu de niche, et de nouveaux produits voient le jour (Impossible redonne des pellicules aux appareils Polaroïd, Adox crée de nouvelle émulsions, Ferrania renait de ses cendres…).

Alors oui, je trouve des pellicules, et facilement. Si vous avez de vieux appareils, n’hésitez plus, la plupart des magasins photo assurent encore la vente et la gestion du développement des pellicules (souvent effectué par un labo tiers). Un test n’engage pas à grand-chose, si ce n’est à se laisser surprendre. Essayez, un film développé ne coûte pas si cher, et c’est une autre façon de photographier que vous pourrez découvrir ou redécouvrir !

Où en trouver ?

Si vous voulez vous lancer vraiment, la solution se trouve sûrement dans les magasins en ligne, tels que :

  • Argentix au Canada (pour tous les produits un peu marginaux)
  • B&H aux Etats-unis (gros gros stock)
  • Freestyle photographics : alternative californienne à B&H
  • Caddy photo en France (doublement intéressant, la boutique est couplée à un forum très actif!)

Votre commande sera ainsi livrée chez vous. Si vous commandez de grosses quantités, ou plusieurs produits d’un coup (pellicule + papier + chimie), c’est très intéressant financièrement.

Enfin, si vous avez  la chance d’avoir près de chez vous un fournisseur de consommables argentiques (chimies, papier) comme , n’hésitez pas à faire tourner sa boutique ! Comme tout irréductible gaulois, il a besoin de sa potion magique, et quelques clients réguliers lui permettront de garder en stock ces produits devenus rares !