Impermanence, R. Philippe

impermanence

Ses pages sont gardées par des caractères thaï, en or sur fond noir :

VILLE DES ANGES, GRANDE VILLE, RÉSIDENCE DU BOUDDHA D’ÉMERAUDE, VILLE IMPÉRIALE DU DIEU INDRA, GRANDE CAPITALE DU MONDE CISELÉE DE NEUF PIERRES PRÉCIEUSES, VILLE HEUREUSE, GÉNÉREUSE DANS L’ÉNORME PALAIS ROYAL PAREIL À LA DEMEURE CÉLESTE, RÈGNE DU DIEU RÉINCARNÉ, VILLE DÉDIÉE À INDRA ET CONSTRUITE PAR VISHNUKARN.

*

Il s’agit d’un livre que je chéris. Il s’appelle « Impermanence ». C’est un recueil photographique de Renaud Philippe, concrétisation livresque de sa série « Sinking, everything has an end », travail mené à Bangkok. C’est aussi le premier livre d’artiste, auto-édité, du photographe du collectif KAHEM. Pour ne rien gâcher, il s’agit d’un projet carboneutre !

Ce livre est un objet précieux. L’édition est très soignée, toute en élégance et en sobriété, en fragilité même. Pas de texte, juste des photos en noir et blanc, « parce que la couleur n’aurait rien apporté », selon Renaud Philippe. Je ne le contredirai pas, tant le résultat est convaincant. La seule ombre au tableau est peut-être la qualité de l’impression, mais il est difficile de reproduire fidèlement les nuances d’un tirage dans le cadre d’une auto-édition, à moins d’un coût prohibitif.

16409203_10154951733269648_1449471927_o
Crédit photographique : Renaud Philippe

La maquette met particulièrement bien en valeur les photographies. Elle exploite remarquablement bien l’espace et offre à l’œil une variété de positions, de tailles et d’associations d’images. N’étant jamais vraiment convaincu par les photos en double page, je dois admettre qu’elles sont ici particulièrement bien gérées, nuisant très peu aux images. Mieux, elles sont exploitées pour subdiviser le cadre, créer des diptyques efficaces et de faux panoramiques qui servent admirablement le livre.

Ce choix du noir et blanc, la teneur des photos, le point de vue humaniste et les questionnements sous-jacents (écologique, sociologique, philosophique) inscrivent ce travail dans la tradition des photoreportages. On pense notamment à l’agence Magnum. Pourtant, l’absence de texte laisse le lecteur livré à lui-même, uniquement guidé dans sa lecture par un court texte de présentation en troisième de couverture, toujours en lettres d’or.

Les photographies sont toutes des témoignages. Mais celles-ci ne nous placent pas dans l’œil du photographe, même si leur esthétique est remarquable. Elles ne nous placent pas non plus dans sa tête, même si elles font, nécessairement, réfléchir. Elles nous placent dans son ventre, face à ce qui a frappé son intuition, à ce qui l’a attiré ou ému, et nous vivons à la première personne ces émotions, à la lumière troublante du titre de l’ouvrage.

Puis, au milieu du livre, insérée comme un pamphlet oublié, étincelante pourtant, une suite poétique de Vanessa Bell, magnifique, nous arrache définitivement au reportage pur. Nous arrache du sol.

« Impermanence » est ciselé de quatre pierres précieuses.

Au sortir du livre, vous ne connaitrez rien de la géographie de Bangkok. Pas d’exotisme à haute dose non plus. Pourtant, je suis persuadé que vous serez chargé d’une sensation, une perception diffuse de l’ambiance qui émane des images de Renaud Philippe. Une grâce et un malaise, un enchantement paradoxal : la grande capitale du monde sombre en douceur.

16442998_10154951733259648_70240497_o
Crédit photographique : Renaud Philippe

*

Le livre est en vente sur la boutique en ligne de l’artiste (je vous conseille d’étendre votre visite au site web de Renaud Philippe). Il est également en vente à la Librairie Pantoute, à Québec. J’ai pour ma part fait le choix de l’acheter en librairie, non pas pour priver le photographe des revenus qu’il mérite, mais pour encourager Pantoute, librairie indépendante dont le positionnement (diffuser le livre auto-édité d’un photographe local) est à mon sens remarquable.


Une réflexion sur “Impermanence, R. Philippe

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s