États-Unis, 2017 (2)

Le départ a été maintes et maintes fois repoussé : des papiers à faire, des engagements, des contrats, et puis surtout, un gros casse-tête. Parce qu’un camping-car de 13 mètres pris dans la neige, et qui présente diverses pannes, c’est un problème.  Le déneigement, le changement de la génératrice par -20°C, les multiples réglages ont finalement pris fin, et nous partons le 11 février 2017, date de naissance de mon neveu Sacha !

VR sous la neige

Après quelques heures de route dans une tempête de neige, nous dégustons un hamburger dans un resto du Maine : enfin les États-Unis !

Ensuite, pas question de trainer. Le camping-car est fonctionnel, mais je n’ai pas encore une grande confiance en lui. Quitte à tomber en panne, mieux vaut être le plus au Sud (et donc au chaud) possible ! La côte Est défile. Nous longeons New York sous un vent effrayant, nous traversons Washington, la ville-musée ! Le temps s’améliore en Virginie. Puis c’est en Caroline du Sud que nous interrompons notre course folle. Nous faisons halte à Myrtle Beach. Quelques jours après notre départ, l’hiver est fini pour nous. Nous nous trempons les pieds dans l’Atlantique. Nous passons par Beauport, pas celui de Québec. En Géorgie, pour la première fois, je dégaine mon Rolleiflex dans un State Park. Je photographie les vestiges de l’ouragan Matthews : comment c’est, un arbre, vu d’en dessous ?

La Floride ne restera pas un souvenir heureux. Nous passons une semaine au garage, pour tenter de résoudre des pannes… Puis notre VR se décide à repartir. On s’accorde une pause au bord de l’eau. On voit des alligators, on se baigne sous le regard étonné des Américains (« Elle n’est pas trop froide ? – Je viens du Canada, alors c’est toujours assez chaud pour moi ! »). Les enfants courent dans le sable.

Et c’est la Nouvelle Orléans. Sans l’avoir prévu, nous arrivons pour Mardi Gras. Notre visite du quartier français prend des allures de fête : les enfants font une collection de colliers de perles en plastique, de balles rebondissantes et de tous les cadeaux de pacotille que les gens, de toute origine et de toute condition, s’offrent mutuellement. Moi je collecte avec mon Leica, en quelques heures, un échantillon de cette folie douce.

Nous partons ensuite interviewer Jim Phillips et sa compagne Christie qui ont fait le pari de créer une salle collaborative en milieu rural. La salle est un décor unique pour des représentations musicales, mais aussi pour des diners ou d’autres évènements artistiques. Je filme, Laeti pose les questions. Nos hôtes ont un Leitmotiv : « Sustainable developpement is a necessity. We want to share sustainable FUN ! ». Une belle approche avec plein de bonnes idées.

Nous quittons la Louisiane et nous traversons le Texas. San Antonio de nuit, un State Park de jour, Quelques photos dans le désert, une nuit sur un stationnement de Walmart… et nous arrivons à El Paso, carrefour de notre itinéraire.

Desert texas rollei

Suite au prochain épisode…


Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s