d58a38_7caf94fd7c3f4e54b2e8cfbd3d0be355~mv2_d_4128_2322_s_2

source : Résidence Nomade

Je dois partager avec vous une grande joie aujourd’hui ! Ma candidature a été retenue par l’organisme Résidence Nomade. Du coup, je pars en août pour l’île d’Anticosti, où je resterai deux semaines dans la maison de l’assistant-gardien de phare.

Résidence d’artiste

D’abord, pour ceux qui ne sont pas familiers avec le concept, une résidence d’artiste est une mise à disposition d’un local auprès d’un artiste, pendant une durée déterminée, à des fins de création ou de présentation de son travail. Je partirai avec ma chambre pliante pour photographier au grand format ce que je pourrai voir de l’île (impossible de tout visiter, c’est immense, et il n’y a pas de transport depuis le phare…) et de ses habitants!

Résidence Nomade

Le projet de Résidence Nomade est singulier par sa portée sociale. En effet, il est attendu des artistes un certain partage avec les habitants de l’île et avec les touristes de passage dans l’auberge toute proche du phare. Je serai en résidence courte, hébergé avec trois autres artistes (que je ne connais pas encore). Tout ceci promet de beaux échanges!

Par ailleurs, l’appel de projet qui a été lancé par Résidence Nomade faisait partie d’un ensemble de projets qui vise à proposer une alternative au pétrole et à son exploitation sur l’île. Les raisons ? Le souhait de conduire un développement anticostien éthique et durable et celui de préserver l’image de l’île. J’ajoute que cette initiative, à laquelle je suis fier de participer à ma manière, vient de lancer une campagne de sociofinancement. Je vous invite chaleureusement à visiter leur page sur indiegogo.

Bref, je suis impatient de découvrir cette partie du Québec — que je n’ai pour l’heure pas explorée — où le Saint Laurent et la mer sont confondus. Je profiterai du trajet pour visiter la Côte-Nord, tout aussi attirante, toujours accompagné de ma chambre ! Et j’espère que j’en reviendrai avec des clichés à la hauteur de cette insularité nordique.

Petite mise à jour

Voici quelques nouvelles, six mois après… La résidence a été une très belle expérience. J’ai eu le bonheur de rencontrer d’autres artistes talentueux (Tom Demers et Dominique Rivard, qui m’ont chaleureusement accueilli avec Julien Bouthillier, Stacy-Ann Oliver et Marie-Pier Gravel). J’ai organisé un atelier de prise de vue à la chambre pliante. L’utilisation de papier “direct positif” nous a permis de développer les photos sur place. Beaucoup de fun! Contrairement à ce que j’avais anticipé, j’ai eu assez peu de contact avec les locaux. L’auberge était effectivement assez isolée (nous étions pourtant prévenus!). Je me suis donc concentré sur les sujets proches, accessibles à pied. Les plages de galet, le bois flotté, les épinettes, le golfe du saint Laurent. Le reef et le vent. Le reef est une plate forme littorale qui apparait à marée basse. L’île est encerclée par ce récif plat qui casse les vagues à plus de cent mètres de la côte. L’impression d’isolement est saisissante : on a l’impression que même les vagues n’arrivent pas à Anticosti. Au final, mon travail semble refléter ma réflexion d’alors sur l’isolement et sur le fait d’échouer (l’échec comme le naufrage). J’y fais référence dans le texte ci-dessous qui introduit mon portfolio.

ECHOUER
Échouer d’abord : un espoir déçu de documenter Anticosti.
Ensuite se laisser happer par la pointe Ouest, ses vagues qui n’atteignent jamais la grève le souffle constant des vents comme un brouillard (et ce petit rocher au large pour s’y asseoir et lire), un sentiment d’errance. Une présence absente.
Et alors se découvrir soi-même entre deux vies, par une improbable combinaison de possibles arrivé ici parmi tous ces objets, ces corps et ces âmes et leur destin semblable : une île où échouer.

Je partagerai bientôt ces photographies qui ont été exposées en octobre aux Ateliers du Roulement à Bille. Cette exposition collective regroupait les productions des artistes de Québec (+ Tom Demers et Louis Moulin). Voilà, merveilleuse expérience! Merci à Résidence Nomade!