Origine

Je ne sais pas très bien comment la photographie est entrée dans ma vie. Je pense que la première fois que j’ai compris ce qu’était une photo, c’était lors d’une projection de diapositives. Mon oncle nous racontait l’un de ses voyages. J’étais heureux que nous puissions voir ce qu’il avait vu, ce qu’il avait voulu ramener avec lui.

À l'envers

Bien plus tard, j’ai utilisé la photographie numérique dans mon travail de biologiste. C’est ensuite par la technique que je me suis intéressé à la photographie argentique, puis à son histoire, ses penseurs, et finalement aux photographes eux-mêmes, et à leur travail saisissant. J’ai l’impression d’avoir tout fait à l’envers. Ce qui, heureusement, est compatible avec cet art du négatif !

Argentique

On me demande souvent pourquoi je fais de l’argentique. C’est à la fois un plaisir sensuel et une poétique de la présence qui me fascine dans ce procédé. L’image naît d’une chaîne de manipulations qui impliquent la vue, le toucher, l’odorat, l’ouïe. L’expérience de la chambre noire a quelque chose de magique : un isolement, une sérénité propice aux miracles…

Style

Récemment on m’a demandé quelle photographie je pratiquais. J’ai été bien en peine de me définir… Tout m’intéresse ! Si je devais m’apposer une étiquette, je devrais mentionner le travail en chambre noire, indissociable de mon travail. Quant à la prise de vue, disons que je travaille par projets, et que j’aime leur diversité !

Découvrez mon histoire

Je m’appelle Pierre, et ça fait un bout que je vis au Canada. 

À Québec.

mais je suis né en France, et quand j’étais enfant, je voulais être

Sa vant!

Je m’imaginais dans un laboratoire, en blouse blanche

ou explorant la nature sauvage

Plus grand, j’ai découvert la musique,

la guitare

et tous les autres sons

qui ont pris une grande importance dans ma vie.

J’ai étudié la biologie animale.
Sans vraiment lâcher ma guitare.
Après ma maitrise, j’ai travaillé pour la protection de l’environnement.
Et j’ai,

comme on dit,

fondé une famille.

J’ai redécouvert la photo sous un angle scientifique.

Puis le film, les vieilles caméras, et surtout la chambre noire.

Sans mauvais jeu de mot,

ce fut une révélation!

Ma passion s’est muée en profession, et j’ai développé une véritable expertise en photographie noir et blanc traditionnelle.

Et si je ne suis pas vraiment devenu “savant”…

je suis photographe  pour être en relation avec le monde.

Le ressentir

et le connaître.

Pratique photographique professionnelle et artistique

 

Photographie occasionnelle (jusqu’en 2009)

Photographie scientifique et technique (2010)

Première chambre noire (2011)

Premières réalisations artistiques (2015)

Travailleur autonome (2017)

Apprentissage autodidacte approfondi et classes de maitre

 

Autodidacte : des heures, et des heures, et des heures…

Classe de maître :

Philippe Bachelier (2014)

 Alan Ross (2017)

John Sexton (2017)

Baccalaureat en Arts (2016 – en cours)

Transmettre une passion

 

Responsable de laboratoire en club photo (2014)

Formations individuelles (depuis 2015)

Intervenant pour l’Université Laval (depuis 2016)

Formations en groupe (depuis 2016)

Assistance en ligne des étudiants (depuis 2017)

Diffusion, expositions et résidences

 

Collaboration artistique avec Laetitia Beaumel, autoédition du livre “Empreintes [écrire la lumière]” (2015 – 2016)

Exposition collective “Adieu la photographie”(2017)

Résidence artistique à Anticosti (Résidence nomade, 2017)

Exposition collective “Résidence nomade à Québec” (2017)

Exposition en duo “Empreintes [écrire la lumière]” (2017)